Menu
2017 en Guinée : Une année d’actions et de résultats pour le président Alpha Condé

2017 en Guinée : Une année d’action…

2017 en Guinée : Une anné...

Gueckédou : Revue à mi-parcours des activités de Plan Guinée dans la préfecture

Gueckédou : Revue à mi-parcours des…

Gueckédou : Revue à mi-pa...

Guinée : Bref séjour d’une mission du HCDH dans la préfecture de Faranah

Guinée : Bref séjour d’une mission …

Guinée : Bref séjour d’un...

Boké : «Nous avons besoin du soutien des populations pour améliorer le cadre des investissements…» (Ministre des Mines)

Boké : «Nous avons besoin du soutie…

Boké : «Nous avons besoin...

Guinée : La ministre de l’EEF à Labé pour présenter le bilan et les perspectives du gouvernement

Guinée : La ministre de l’EEF à Lab…

Guinée : La ministre de l...

Guinée : Le ministre de la Santé, parrain de Lélouma, en tournée de sensibilisation dans la préfecture

Guinée : Le ministre de la Santé, p…

Guinée : Le ministre de l...

Elections communales en République de Guinée : La campagne électorale débute vendredi, 19 janvier 2018

Elections communales en République …

Elections communales en R...

Guinée : Le président de la République attendu vendredi dans la préfecture de Kindia

Guinée : Le président de la Républi…

Guinée : Le président de ...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !
Guinée : le président de la République préside la clôture des travaux de la 9ème AGO du RAFPRO

Guinée : le présiden…

Guinée : le président de la République préside l...

Coopération : le président de la République de Guinée en Chine pour une visite d’Etat

Coopération : le pré…

Coopération : le président de la République de G...

CAN de football 2017 : le Sénégal, premier qualifié pour les quarts de finale

CAN de football 2017…

CAN de football 2017 : le Sénégal, premier qua...

Le président de la République de Guinée au Forum Economique Mondial de Davos pour relancer l’économie et l’investissement dans son pays

Le président de la R…

Le président de la République de Guinée au Fo...

«Si nous sommes dotés d’un minimum de moyens, dans 5 ans, on ne parlera presque plus de fraude en Guinée», a rassuré le président de l’UGAF Featured

«Si nous sommes dotés d’un minimum de moyens, dans 5 ans, on ne parlera presque plus de fraude en Guinée», a rassuré le président de l’UGAF

 

«Si nous sommes dotés d’un minimum de moyens, dans 5 ans, on ne parlera presque plus de fraude en Guinée», a rassuré le président de l’UGAF

 

Un entretien  réalisé par Fodé Sita Camara

 

Conakry, 25 mars (AGP)- Représentée dans 17 préfectures de la République de Guinée, l’ONG, l’Union Guinéenne Anti-fraude (UGAF) joue un rôle important par rapport aux prix et au contrôle de qualité des produits vendus sur les marchés guinéens. Mais, faute de moyens techniques et surtout financiers, cette ONG a du mal à accomplir pleinement sa mission dans l’intérêt de toute la nation.

 

 

La Rédaction de l’AGP a rencontré récemment, le président de l’UGAF, El hadj Sidiki Diaby, pour un entretien, au cours duquel, il a fait part des motivations de son ONG et des résultats déjà obtenus.

 

Nous vous proposons l’intégralité de cet entretien :

 

AGP : Définissez-nous la mission de l’ONG-UGAF ?

 

El hadj Sidiki Diaby : Bonne question. L’UGAF lutte contre la fraude de toute forme : la corruption, le détournement des deniers publics, blanchissement d’argent etc.,... Aussi, nous contrôlons le prix de vente et la distribution des produits subventionnés par l’Etat (aliments, produits hydrocarbure, intrants agricoles etc.,...).

 

Notre objectif est d’informer et sensibiliser la population sur les méfaits de la fraude ; valoir à l’application des dispositions en la matière ; procéder à la dénonciation ; mettre à disposition à qui de droit, des informations sur la fraude.

 

AGP : En quelle année vous avez créé l’UGAF ? Pourquoi ?

 

 

 

El hadj Sidiki Diaby : Nous sommes sur le terrain depuis 2011, bien avant l’obtention de notre agrément en septembre 2014. Tout est parti d’un simple constat. On avait remarqué que quand l’Etat avait subventionné le riz en créant les magasins témoins, où un sac de 50Kg était vendu à 187.000 francs guinéens, certains commerçants profitaient de cela pour prendre une grande quantité et venir augmenter le prix à 250 000 ou à 300 000 francs.

 

Vu cela, j’ai jugé nécessaire de mobiliser les enfants, les jeunes,  les femmes pour lutter contre cette fraude pour l’intérêt des citoyens. Donc, c’est par ça qu’on a commencé avant d’obtenir notre propre agrément. On était en relation avec les autorités telle que, la Direction Nationale de la Police. Dès qu’on voit une fraude, on l’alertait à la minute. Vu la qualité de notre travail, beaucoup de commerçants pensaient que nous sommes contre eux, alors que nous sauvegardions la loi.

 

AGP : Selon nos informations, de 2011 à 2014, vous avez obtenu des résultats probants. Parlez-nous-en !

 

El hadj Sidiki Diaby : C’est vrai ! On a procédé à plusieurs saisies. En août 2011, mon ONG a réquisitionné 70 tonnes de riz au quartier Madina. Deux camions remorques ont été mis à la disposition de la brigade Anti-drogue de Coléah. Ensuite, une série de saisies de riz à cause de l’augmentation illégale du prix dans les marchés de Bèntouraya, Kilomètres 36, Kagbélén.

 

En février 2012, on a saisi trois remorques de bois à Dabompa. En mars du même mois, on a signalé de faux cachets et des fausses cartes d’indenté à Conakry et la présence de riz pourris qu’on a mis dans les sacs de riz de l’Etat. Une manière de ternir l’image de celui-ci.

 

On a procédé en mai 2012, au contrôle de prix des produits animaux dans toutes les cinq communes de Conakry, en collaboration avec le Ministère de l’Elevage.

 

En août 2013, on a saisi des carcasses de bœufs et 20 sacs de riz calcinés par l’Imam de la Cité de la Carrière. Pourtant, ces bœufs et ces sacs de riz étaient destinés aux différentes Mosquées pendant le mois de Ramadan.

 

En novembre 2013, 50 sacs d’engrais ont été saisis à Maférinya. Le 12 novembre 2014, mon ONG a saisi huit (8) camions remplis d’huile rouge mélangé de colorant à Kourémalé. Le même mois et dans la même localité, on a saisi encore du poisson de mauvaise qualité.

 

En janvier 2015, on a mené une investigation sur la vérification de la vente interdite des ouvrages scolaires de l’INRAP dans les différents marchés de Dubréka et Coyah. Ensuite, des livres mis à la disposition de l’Agence Nationale de Lutte Contre la Corruption et de la Promotion de la Bonne Gouvernance (ANLC). Voilà de façon ramassée, des résultats que nous avons obtenus.

 

AGP : Bon boulot. Mais dites-nous, quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans vos activités ?

 

El hadj Sidiki Diaby : La seule difficulté que nous avons, c’est le manque de financement. Nous avons la volonté d’aider le pays, mais seulement nous avons besoin d’un minimum de moyens financiers. C’est-à-dire, les moyens de déplacements. Et si cela est fait, dans 5 ans, on ne parlera presque plus de fraude en Guinée.

 

AGP : Avez-vous un appel à lancer ?

 

El hadj Sidiki Diaby : Oui ! Nous demandons aux autorités guinéennes et institutions de nous venir en aide, car ce que nous faisons est l’affaire de tous. Nous demandons également au Ministère du Commerce, de nous orienter en nous remettant une feuille de route. Nous sommes prêts à aider tous les départements, si on a leur guide. Nous avons de l’expérience dans plusieurs domaines, dont l’agriculture, le commerce... Dès que nous allons entrer en possession de cette feuille de route, avec un minimum de moyens, vous verrez ce dont nous sommes capables.

 

Je ne saurai terminer sans remercier la Direction Nationale de la Police qui est à nos côtés à tout moment dans cette lutte.

 

AGP : Je vous remercie

AGP/25/03/016            FSC/

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous