Menu
Célébration en Guinée de la Journée mondiale de lutte contre la Désertification et la Sécheresse

Célébration en Guinée de la Journée…

Célébration en Guinée ...

Séjour de travail du ministre de l’EPU-A dans la préfecture de Faranah

Séjour de travail du ministre de l’…

Séjour de travail du mini...

Le changement de leadership à la tête de l’UFM ou MRU, enjeux et perspectives, au centre d’une conférence à Conakry

Le changement de leadership à la tê…

Le changement de leade...

Championnat-foot-Guinée : des matchs de la 22ème journée avec deux victoires et un match nul

Championnat-foot-Guinée : des match…

Championnat-foot-Guinée :...

Une étude dénonce une tendance «esclavagiste» du travail domestique en Côte d’Ivoire

Une étude dénonce une tendance «esc…

Une étude dénonce une ten...

Ratoma/Education : 18.298 candidats dont 9.045 filles affrontent dans la commune l’examen d’entrée en 7ème Année

Ratoma/Education : 18.298 candidats…

Ratoma/Education : 18.298...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !
Guinée-Journée de plaidoyer sur la protection des Droits de l’Enfant au cœur d’un débat à l’Assemblée Nationale

Guinée-Journée de pl…

Guinée-Journée de plaidoyer sur la protection des ...

Mamou : tenue d’un atelier régional de renforcement des capacités des acteurs impliqués dans la gestion intégrée des ressources en eau

Mamou : tenue d’un a…

Mamou : tenue d’un atelier régional de renforc...

Guinée-Ligue 1 de football : le Horoya en tête de la 2ème journée

Guinée-Ligue 1 de fo…

Guinée-Ligue 1 de football : le Horoya en tête...

Guinée-Administration/ Souleymane Taran Diallo désormais à la tête de la Mairie de Ratoma

Guinée-Administratio…

Guinée-Administration/ Souleymane Taran Diallo...

Proclamation de l’Action en faveur du Climat et du DD : «Nous appelons à davantage d’action climatique et d’appui, bien avant 2020…», les chefs d’Etat et de gouvernement Featured

Proclamation de l’Action en faveur du Climat et du DD : «Nous appelons à davantage d’action climatique et d’appui, bien avant 2020…», les chefs d’Etat et de gouvernement

Proclamation de l’Action en faveur du Climat et du DD : «Nous appelons à davantage d’action climatique et d’appui, bien avant 2020…», les chefs d’Etat et de gouvernement

Marrakech, 18 nov (AGP)- Après deux semaines d’intenses travaux de la 22e Conférence des Partie (COP22) et la 12e Réunion des Parties au Protocole de Kyoto, l’ambassadeur marocain pour la Négociation Multilatérale, Aziz Mekouar a rendu publique, jeudi, 17 novembre 2016, une déclaration dite «Proclamation de Marrakech pour l’Action en faveur du Climat et du Développement Durable», rapporte l’envoyé spécial de l’AGP au Maroc.

Les chefs d’Etats et de gouvernements, rassemblés à Marrakech pour la 22e Conférence des Partie (COP22) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), appellent à davantage d’action climatique et d’appui, bien avant 2020, en prenant en compte les besoins spécifiques et les circonstances particulières des pays en développement, des pays les moins avancés, ainsi que ceux particulièrement vulnérables aux effets néfastes des changements climatiques.

Nous vous proposons l’intégralité de cette déclaration :

«Nous Chefs d’États et de Gouvernements, rassemblés en sol Africain de Marrakech, pour la 22e Conférence des Partie et la 12e réunion des Parties au Protocole de Kyoto ainsi que l’Accord de Paris, sur invitation de Sa Majesté le Roi du Maroc, Mohammed VI, prononçons une nouvelle ère de changement, de l’action en faveur du Climat et du Développement Durable.

Notre climat se réchauffe à un rythme alarmant et sans précédent et nous avons le devoir urgent de répondre.

Nous nous réjouissons de l’entrée en vigueur rapide de l’Accord de Paris, adopté en vertu de la Convention-cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), ainsi que de ses objectifs ambitieux, sa nature inclusive, et sa conformité à l’équité et au principe des responsabilités communes mais différenciées et des capacités respectives, eu égard aux différentes situations nationales, et nous affirmons notre engagement pour sa mise en œuvre complète.

En effet, cette année, nous avons assisté, à un élan extraordinaire en matière de lutte contre les changements climatiques, partout dans le monde, ainsi que dans de nombreux fora multilatéraux. Cet élan est irréversible. Il est guidé non seulement par les gouvernements, mais également par la science, par le monde des entreprises ainsi que par une action mondiale de tous types et à tous niveaux.

Notre tâche aujourd’hui est de perpétuer cet élan, ensemble, allant de l’avant délibérément pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et pour encourager les efforts en matière d’adaptation, favorisant et appuyant ainsi l’Agenda pour le Développement Durable de 2030 et ses Objectifs de Développement Durable.

Nous appelons à un engagement politique des plus fermes afin de lutter contre les changements climatiques, c’est une priorité urgente.

Nous appelons à une solidarité forte avec les pays les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques et nous tenons à souligner la nécessité d’appuyer les efforts visant à améliorer leur capacité d’adaptation, à renforcer leur résilience et à réduire leur vulnérabilité.

Nous appelons toutes les Parties à renforcer et à soutenir les efforts pour éradiquer la pauvreté, assurer la sécurité alimentaire et prendre des mesures rigoureuses pour faire face aux défis des changements climatiques dans le domaine de l’agriculture.

Nous appelons à rehausser d’urgence nos ambitions et à renforcer notre coopération afin de combler l’écart entre les trajectoires d’émissions actuelles et celles requises pour atteindre les objectifs à long-terme de limitation de la température fixés par l’Accord de Paris.

 

Nous appelons à une augmentation des financements, des flux et de leur accès, conjointement avec une amélioration de la capacité et de la technologie, y compris des pays développés vers les pays en développement.

Nous, les pays développés Parties, réaffirmons notre objectif de mobiliser 100 milliards de dollars américains.

Nous, à l’unanimité, appelons à davantage d’action climatique et d’appui, bien avant 2020, en prenant en compte les besoins spécifiques et les circonstances particulières des pays en développement, des pays les moins avancés ainsi que ceux particulièrement vulnérables aux effets néfastes des changements climatiques.

Nous qui sommes Parties au Protocole de Kyoto encourageons la ratification de l’Amendement de Doha.

Nous, collectivement, appelons tous les acteurs non-étatiques à se joindre à nous pour une action et une mobilisation immédiate et ambitieuse, s’appuyant sur leurs importantes réalisations, notant les multiples initiatives et le Partenariat de Marrakech pour l’Action Climatique Globale lui-même, lancé à Marrakech.

La transition requise de nos économies pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris fournit une opportunité positive et substantielle pour une prospérité accrue et un développement durable.

La Conférence de Marrakech marque un point d’inflexion important dans notre engagement pour rassembler la communauté internationale dans son ensemble afin de relever un des plus grands défis de notre temps.

Dorénavant, alors que nous nous tournons vers la mise en œuvre et l’action, nous renouvelons notre détermination de vouloir inspirer la solidarité, l’espoir et l’opportunité pour les générations présentes et futures».

AGP/18/11/016           AKT/ST

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous