Menu
Boké : un (01) jeune manifestant atteint par balle succombe à ses blessures à l’Hôpital de Kamsar (Service des Urgences)

Boké : un (01) jeune manifestant at…

  Boké : un (01) jeune m...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !
CAN 2015 : L’Algérie et le Ghana qualifiés pour les quarts de finale de la 30ème édition

CAN 2015 : L’Algérie…

CAN 2015 : L’Algérie et le Ghana qualifiés po...

Communiqué de presse…

Communiqué de presse de la Banque Centrale de la R...

Communiqué de presse de la Banque Centrale de la République de Guinée du jeudi 12 février 2015

Communiqué de presse…

Communiqué de presse de la Banque Centrale de...

Guinée-Environnement/ Une mission du PNUD dans la CR de Fermèssadou pour s’enquérir de l’état des plants de Mélina

Guinée-Environnement…

Guinée-Environnement/ Une mission du PNUD dans la ...

Côte d’Ivoire : un père brûle les mains de son fils de 6 ans pour un vol de 350 F CFA à Vavoua Featured

Côte d’Ivoire : un père brûle les mains de son fils de 6 ans pour un vol de 350 F CFA à Vavoua

Côte d’Ivoire : un père brûle les mains de son fils de 6 ans pour un vol de 350 F CFA à Vavoua

Conakry, 09 mars (AGP)- Un père, Diabi Ibrahim, résidant au quartier Château à Vavoua, a puni son fils de six (06) ans en lui brûlant ses deux mains à l’aide d’un fourneau contenant du feu ardent pour, dit-il, «avoir volé la somme de 350 F CFA», rapporte l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP).

Le chef du service social de Vavoua, Gogbeu Gninté, après une visite dans la famille de l’enfant, a constaté ses blessures. Il affirme avoir trouvé un enfant qui ne pouvait utiliser ses deux mains et incapable de se nourrir lui-même.

Depuis une semaine que ses mains ont été brûlées, le père Diabi Ibrahim le soignait à l’indigénat. Sa nouvelle épouse et lui abandonnaient le gamin blessé  depuis le 25 février, seul à la maison, pour s’occuper de leurs activités quotidiennes, rapporte M. Gogbeu.

Indigné, le chef du service social a demandé que la famille maternelle récupère le petit Diabi Abdoulaye pour  le suivi de ses soins à l’Hôpital général de Vavoua.

Après les premiers soins à l’hôpital général, la police a été saisie par la famille maternelle. Le problème prenant de l’ampleur, le père Diabi Ibrahim a pris la fuite. Les parents de M. Diabi ont saisi l’Imam de la ville pour des négociations  auprès de la police.

Selon le médecin traitant, l’enfant risque de perdre l’usage de sa main gauche si les soins ne sont pas bien suivis.

AGP/09/03/017         AIP/AGP

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous