Menu
Lélouma :Assainissement des lieux publics par les forces de défense et de sécurité

Lélouma :Assainissement des lieux p…

Lélouma :Assainissement d...

Lélouma :Assainissement des lieux publics par les forces de défense et de sécurité

Lélouma :Assainissement des lieux p…

Lélouma :Assainissement d...

Gueckédou :Visite de terrain du Fonds de Consolidation de la paix dans la préfecture

Gueckédou :Visite de terrain du Fon…

Gueckédou :Visite de terr...

Fria :Lancement de la campagne de récolte du riz

Fria :Lancement de la campagne de r…

 Fria :Lancement de la ca...

Conakry :L’augmentation du prix des loyers devient fantaisiste

Conakry :L’augmentation du prix des…

Conakry :L’augmentation d...

Forces Armées Guinéennes :Le 56ème anniversaire sera célébré dans l’urgence sanitaire et l’assainissement

Forces Armées Guinéennes :Le 56ème …

Forces Armées Guinéennes ...

Les spécialistes français de la pharmacie en Guinée

Les spécialistes français de la pha…

Les spécialistes français...

Conakry-Conducteurs de motos :Le port de casques devenu obligatoire

Conakry-Conducteurs de motos :Le po…

Conakry-Conducteurs de mo...

La Journée Mondiale de l’Habitat célébrée en Guinée

La Journée Mondiale de l’Habitat cé…

La Journée Mondiale de l’...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !

L’appel du Directeur général du Port Autonome de Conakry aux partenaires de Crans Montana Forum, à Genève. Featured

L’appel du Directeur général du Port Autonome de Conakry aux partenaires de Crans Montana Forum, à Genève.

L’appel du Directeur général du Port Autonome de Conakry aux partenaires de Crans Montana Forum, à Genève.

AGP/Genève 17 oct- La 16ème édition du Forum Crans Montana qui réunit depuis 72 heures à Genève plus de 200 participants venus du monde entier amorce, ce 17 octobre, sa dernière ligne droite dans la cité du Calvin a rapporté à l'AGP Cissé Aboubacar.

La journée de ce vendredi a en effet commencé par un segment spécial sur l’épidémie du virus Ebola qui s’est invitée dans les débats de cette rencontre de hauts scientifiques, spécialistes de divers secteurs, des diplomates, des parlementaires, de ministres et premières Dames de plusieurs pays, des cadres des administrations publiques, privées et autres bailleurs potentiels. L’on aura surtout parlé de la santé publique et ses atteintes inattendues, ou quand un virus menace la sécurité globale ! Il a été démontré par les différents panélistes qu’Ebola est loin d’être une menace purement africaine et que le monde entier doit se prémunir en accroissant la coopération régionale et internationale.

De la découverte de ce virus aux solutions thérapeutiques, en passant par l’état actuel des recherches pour stopper la propagation de l’épidémie en Afrique de l’ouest, le réseau européen des laboratoires de haute sécurité P4, la coopération et l’impact de la maladie sur les structures économiques des pays touchés, tout à fait l’objet d’utiles échanges entre les participants. C’est dans ce cadre que le représentant permanent de la Guinée auprès de l’office des nations Unies à Genève l’ambassadeur Aly Diané et l’ancien premier ministre Cellou Dalein Diallo de l’UFDG sont intervenus pour se réjouir de la solidarité internationale en faveur des pays affectés par cette épidémie dans le Bec de perroquet.

Au nom du Président de la République, l’ambassadeur Aly Diané a particulièrement insisté sur la poursuite des efforts engagés pour vaincre cette maladie dans l’ouest africain.

Parallèlement à ce panel Ebola du 16ème Crans Montana de Genève, se tenait aussi, depuis deux jours, une session exceptionnelle du club des ports partenaires de ce Forum marqué par la participation remarquée d’une délégation guinéenne conduite par le Directeur général du Port Autonome de Conakry Mr Mamadouba Sankhon. Trois thèmes d’actualité étaient au cœur de cette autre rencontre. Il s’agit de « l’industrie maritime et la sécurité globale, une préoccupation essentielle », « le transport des hydrocarbures  défis sécuritaires au moyen orient et en Afrique » et en fin « la persistance de la piraterie ».

Au-delà du Directeur général du Port Autonome de Conakry, le Directeur national de la marine marchande Mr Cellou Diallo, l’inspecteur général du ministère des transports Mr Madjou Sow, l’assistant du directeur général des chargeurs Papa Barry et Aboubacar Sidiki Keita assistant du D.G du port autonome ont pris à cette session.

Prenant la parole à cette occasion, le Directeur général du Port Autonome de Conakry a expliqué aux participants les énormes efforts engagés par le Chef de l’État pour lutter contre la piraterie qui, dit-il, a sensiblement diminué dans les eaux guinéennes. Car, affirme Mr Sankhon, en 2011, lorsqu’un tanker devait accoster au port de Conakry, les armateurs exigeaient qu’il soit accompagné par un hélicoptère afin de contrer les pirates. Mais, souligne l’orateur, depuis que le CEMAFO à Tamara a été rendu plus opérationnel par le Président de la République avec d’importants moyens navales, des patrouilleurs notamment, la piraterie a fortement régressée en Guinée par rapport aux autres pays voisins. De sorte que depuis deux ans, Mamadouba Sankhon parle de zéro piraterie dans les eaux guinéennes grâce à l’implication personnelle du Professeur-Président Alpha Condé qui vient d’ailleurs de nommé un nouveau Préfet maritime en Guinée pour renforcer la structure déjà en place, souligne le patron du Port de Conakry.

Nonobstant tous ces acquis et efforts, Mamadouba Sankhon a sollicité auprès des partenaires une aide substantielle en équipement pour la Guinée afin de renforcer d’avantage son dispositif de surveillance. Cela permettra aussi de mieux contrôler les autres débarcadères pour éviter certains drames, comme celui qui vient de survenir par exemple à Forécariah où il y a eu 42 morts dans un naufrage au port de Könta, dans la sous-préfecture de Farmoréah. Dans cette embarcation qui transportait 61 passagers, seules 18 personnes avaient pu être sauvées par des chinois, alors qu’il y a peu de temps, le Chef de l’État venait de mettre à disposition 35 mille gilets de sauvetage, mais qui n’ont malheureusement pas été repartis, regret M. Sankhon.

Il y a donc urgence de renforcer le dispositif de surveillance des eaux guinéennes, conclut le Directeur général du Port Autonome de Conakry. Nous y reviendrons.

 

AGP/Genève 17/10/14 CA/AKD/ST

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous