Menu
Justice - Labé : Une procédure pénale contre le préfet annulée par le Tribunal Correctionnel pour vice de forme

Justice - Labé : Une procédure péna…

Justice - Labé : Une proc...

Education/CCML : Remise de lots de livres aux administrateurs scolaires de Conakry et de l’intérieur du pays

Education/CCML : Remise de lots de …

Education/CCML : Remise d...

CHAN 2018 : Tous les entraineurs des équipes nationales de football de Guinée débarqués

CHAN 2018 : Tous les entraineurs de…

CHAN 2018 : Tous les entr...

«Garantir la sécurité et l’égalité des femmes journalistes dans les médias…», objet d’un atelier de restitution à Conakry

«Garantir la sécurité et l’égalité …

«Garantir la sécurité et ...

Boké : Un accusé présumé de détournement des compensations communautaires à N’dagara, déféré à la Prison Civile

Boké : Un accusé présumé de détourn…

Boké : Un accusé présumé ...

Elections communales à Conakry : Matam est à 41% de distribution des cartes d’électeurs

Elections communales à Conakry : Ma…

Elections communales à Co...

Guinée : Le ministre d’Etat, ministre de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat en tournée dans la préfecture de Koubia

Guinée : Le ministre d’Etat, minist…

Guinée : Le ministre d’Et...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !
Coupe du Monde U20 : les 21 guinéens pour le rendez-vous coréen

Coupe du Monde U20 :…

  Coupe du Monde U20 : les 21 guinéens pour le re...

Inter  1er Octobre 1949- 1er Octobre 2014, il y a 65 ans, Mao Zedong proclamait la République populaire de Chine

Inter 1er Octobre 1…

Inter 1er Octobre 1949- 1er Octobre 2014, il y a ...

Dubréka/ Le DPH soll…

Dubréka/ Le DPH sollicite l’assistance à un jeune ...

Guinée/ Mise en plac…

Guinée/ Mise en place du bureau de la Coordination...

EDITO ! Le Canari de la sociabilité Pa Alpha Kabinet Doumbouya Featured

EDITO !  Le Canari de la sociabilité                                                                              Pa Alpha Kabinet Doumbouya

EDITO !

 

Le Canari de la sociabilité

 

                                                                            Pa Alpha Kabinet Doumbouya

Avant, nous avions des canaris devant toutes les concessions pour permettre aux passants de se désaltérer : On y trouvait une eau limpide, fraiche, bien aromatisée à partir des racines en infusion, un gobelet propre qui commandait une attention particulière  à l’usage afin de ne pas souiller le contenu et le contenant.

Avant,  avant, (il faut en rire  pour mon français parce que la traduction est directe) lorsque nous voyions le cortège funèbre, nous nous levions aussitôt pour  rendre hommage au disparu, même si on ne sait pas de qui c’est.

Avant, lorsque l’hymne national était entonné, chacun observait la minute de silence et restait débout jusqu’à la fin de la musique épique, symbole de notre souveraineté.

A la montée des couleurs autour du mât ; nous chantions cet hymne en refrain, le cœur bombé, la gorge dégagée pour une symphonie patriotique sans égale. Et nous étions fiers d’avoir accompli notre civilité sans blague.

Avant une séance cinématographique en salle, le symbole de la République était sonné et était mimé par les spectateurs venus voir le film.

Avant, dès que deux gaillards se prenaient au collet dans la rue, les témoins proches intervenaient immédiatement pour éviter que le sang coule.  Si cela se produisait, la plupart fuyait effrayée par le sang  et inquiétée pour la blessure. On accourt pour amener le blessé dans un centre de santé. Les autorités intervenaient pour trancher le conflit ; soit au commissariat soit au quartier. Les mesures  appliquées à propos, servaient de jurisprudence.

Avant, le volume du poste du voisinage était réglé pour éviter le tintamarre, surtout à des heures tardives.

Avant, les moments de  jouvences en famille pour la célébration d’un anniversaire ou d’un mariage étaient  tellement bien gérés que la joie se partageait sans embêter l’entourage, malgré la promiscuité des maisons.

Avant, avant, les cours et les concessions étaient très propres, on ne voyait ni  eaux  stagnantes, ni ordures  par-ci par-là. Le service appelé  ‘’salubrité’’ sillonnait les coins et les recoins toute la journée.

Avant, lorsqu’un véhicule tombait en panne dans la circulation, tout le monde assistait le conducteur, pour dégager la chaussée. On l’aidait à pousser le véhicule en cas de  défaillance du démarrage. Et nul ne tendait la main pour un copeck. On pensait toujours rendre service aux autres lorsqu’ils sont en difficulté. Il y avait plutôt un sentiment de satisfaction morale pour avoir été utile à quelqu’un.

Avant, sur le chemin du retour de l’école, on ne criait pas dans la rue. Les élèves, correctement habillés, regagnaient le domicile sans détours, pressés d’aller aider les parents à faire le reste du ménage.

Avant, les guinéens étaient solidaires, attentionnés pour le guinéen, comblés et confiants dans leur environnement, que ce soit dans le quartier ou chez le voisin, que ce soit la nuit ou en pleine campagne.

Mais tout çà, c’était avant ! Aujourd’hui, rien n’est plus comme avant.

Où est donc passé ce guinéen au spécimen d’avant ? Ce guinéen qui avait le courage de boire l’eau de son voisin sans crainte, dans les canaris de la sociabilité?

 

Il parait qu’il y aura même la guerre entre guinéens. Alors, pansons notre plaie pendant qu’il est temps!

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous