Menu
Mondial 2026 : Le bilan de la visite d’inspection de la FIFA au Maroc

Mondial 2026 : Le bilan de la visit…

Mondial 2026 : Le bila...

Kindia : Fin des travaux d’échanges sur les leçons et les acquis de la riposte à Ebola en Guinée

Kindia : Fin des travaux d’échanges…

Kindia : Fin des trava...

Guinée : La Bibliothèque Nationale inaugurée par le chef de l’Etat

Guinée : La Bibliothèque Nationale …

Guinée : La Bibliothèq...

Guinée : Le président de la République préside la clôture de l’évènement CCML

Guinée : Le président de la Républi…

Guinée : Le président ...

Mamou : Une attaque nocturne à mains armées fait 02 blessés, 435 millions de GNF emportés et des dégâts matériels

Mamou : Une attaque nocturne à main…

Mamou : Une attaque noctu...

Ratoma : La rue barricadée jeudi matin par des manifestants contre «les délestages de courant» à Kobaya

Ratoma : La rue barricadée jeudi ma…

Ratoma : La rue barricadé...

Kindia : L’Hôpital Régional Alpha Oumar Diallo bénéficie de matériels et d’équipements

Kindia : L’Hôpital Régional Alpha O…

Kindia : L’Hôpital Région...

Guinée : Les EPARE bénéficient de 22 véhicules et 55 motos

Guinée : Les EPARE bénéficient de 2…

Guinée : Les EPARE bénéfi...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !
Matam : la DCE lance les épreuves du Bac unique

Matam : la DCE lance…

Matam : la DCE lance les épreuves du Bac unique   ...

Les présumés assassi…

Les présumés assassins du béret rouge Sergent ...

Sport-foot/ CHAN 2016 : le Syli national local de Guinée jouera face à son homologue du Sénégal le 18 septembre prochain

Sport-foot/ CHAN 201…

Sport-foot/ CHAN 2016 : le Syli national local de ...

nter Culture/ Prése…

nterCulture/ Présentation, vendredi au Goethe-Inst...

COMMUNIQUE CONJOINT DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE L’UNION DU FLEUVE MANO POUR LA LUTTE CONTRE L’EPIDEMIE DE FIEVRE A VIRUS EBOLA EN AFRIQUE DE L’OUEST Featured

COMMUNIQUE CONJOINT DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE L’UNION DU FLEUVE MANO POUR LA LUTTE CONTRE L’EPIDEMIE DE FIEVRE A VIRUS EBOLA EN AFRIQUE DE L’OUEST

COMMUNIQUE CONJOINT DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE L’UNION DU FLEUVE MANO POUR LA LUTTE CONTRE L’EPIDEMIE DE FIEVRE A VIRUS EBOLA EN AFRIQUE DE L’OUEST 

Sources : kalenews.org 
Catégorie : Politique 


Les Chefs d’Etat et de Gouvernement mandatent le Professeur Alpha Condé, Président de la République de Guinée, Président en Exercice de l’Union du Fleuve Mano, à porter le message de l’Union relatif à la Fièvre EBOLA au Sommet des dirigeants des Etats-Unis d’Amérique/Afrique devant se tenir les 5 et 6 Août 2014 à Washington DC.

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement des Etats membres de l’Union du fleuve MANO (la Sierra Leone, le Libéria, la Guinée et la Côte d’Ivoire) et leurs partenaires au développement y compris la Directrice Régionale de l’Organisation Mondiale de la Santé Madame Margaret Chan, se sont réunis à Conakry, République de Guinée le 1erAoût 2014, pour passer en revue la situation de l’épidémie Ebola et adopter des stratégies communes en vue de la riposte dans la Sous-région. 





· Considérant que l’épidémie Ebola a été confirmée dans trois (3) des quatre (4) Etats membres de l’Union du Fleuve Mano (la Sierra Léone, le Libéria et la Guinée), et qui se distingue par le nombre élevé de victimes, y compris le personnel soignant;

· Considérant que les Etats membres pris individuellement ne disposent pas de capacités de réponse suffisantes pour venir à bout de cette épidémie sans aucune intervention concertée;

· Considérant le caractère transfrontalier de l’épidémie et le risque de propagation au delà des Etats membres de l’Union du Fleuve Mano, si des mesures adéquates et harmonisées ne sont pas prises ; 

· Considérant l’expérience de la Guinée en matière de gestion de l’épidémie Ebola particulièrement dans le suivi des contacts et la participation communautaire des interventions, la prise en charge des cas et la gestion des réticences ;

· Reconnaissant la particularité de chaque Etat Membre qui implique la prise de mesures spécifiques ; 

· Conscient de l’impact socio-économique de l’épidémie sur le développement des trois (3) Etats membres, partageant les mêmes frontières ;

· Reconnaissant que l’épidémie Ebola est une menace pour la sécurité globale au niveau National, Sous-régional, et Mondial;

· Reconnaissant tous les efforts consentis par les différents Etats membres avec l’appui des partenaires au développement; 

· Prenant acte des recommandations issues de la réunion des Ministres de la Santé de l’Union du Fleuve Mano tenue le 20 juin 2014 à Conakry et de celle de la réunion des Ministres de la Santé de l’Afrique de l’Ouest sur l’épidémie d’Ebola tenue du 2 au 3 juillet 2014 à Accra;

· Tenant compte des défis majeurs auxquels sont confrontés les Etats membres de la sous-région, tels que les ressources humaines, les systèmes de santé, les équipements médicaux etc. 





Lors de la réunion de ce jour du 1er Aout 2014, nous avons décidé de prendre les mesures suivantes :



1. Nous, Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union du Fleuve Mano, décidons de prendre des mesures pour mettre fin à la propagation d’Ebola dans nos Etats Membres. Nous voudrions exprimer notre gratitude à l’endroit du personnel de santé et des Experts dans nos pays respectifs qui ont contribué à la lutte contre Ebola.

2. Nous convenons de prendre des mesures importantes et spéciales au niveau inter-pays pour nous concentrer sur les régions transfrontalières qui ont plus de 70% de l’épidémie. Ces régions seront isolées par la Police et l’Armée. Les populations habitant dans ces régions, étant isolées, bénéficieront du soutien matériel. Les services de santé de ces zones seront renforcés pour assurer le traitement, le test et le suivi de contacts de manière efficace. 

3. Nous convenons d’offrir des primes de motivation au personnel de santé ainsi que le traitement et la protection afin de leur permettre de reprendre leur travail. Nous assurerons la sécurité et la protection de tout le personnel national et international impliqué dans la lutte contre Ebola.

4. Les Etats Membres peuvent envisager des mesures de restriction de circulation des personnes et interdire, de manière appropriée, les regroupements de masse.

5. Ebola est un problème international qui mérite une réponse internationale. C’est pourquoi, nous Chefs d’Etat, nous engageons à jouer notre rôle pour mettre fin à la progression d’Ebola dans les meilleurs délais. A cette fin, la Communauté Internationale appuiera les Etats Membres en vue de renforcer les capacités pour la surveillance, le suivi de contacts, la gestion des cas et les capacités des laboratoires. 

6. Nous, Chefs d’Etat, voulons assurer la Communauté Internationale que la maladie ne va pas être exportée. Nous assurons la Communauté internationale que nous avons pris des mesures au niveau des ports internationaux d’entrée. Les contacts et les personnes sous surveillance seront listée et les informations seront fournies à chaque Etat Membre pour que ces personnes ne puissent pas voyager hors de leur pays respectifs jusqu’à la levée de la restriction.

7. Nous apprécions également le soutien des Organisations Internationales et des ONG’s mais nous leur demandons de travailler dans le cadre de nos plans nationaux. La communication devra être transparente et coordonnée en utilisant les structures qui ont été établies au sein de chaque Etat Membre. Nous, Etats Membres devront être transparents dans la manière d’utiliser nos ressources en vue d’atteindre des résultats et nous demandons que tous les partenaires soient transparents et responsables.





Le Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union du Fleuve Mano s’engage également à prendre les mesures suivantes : 

I. Aux Etats Membres



1. Mobiliser les secteurs publics et prives (Autorités communautaires, religieuses, politiques etc.) pour qu’ils travaillent en synergie d’actions afin d’accroitre la sensibilisation pour la compréhension de l’épidémie Ebola par les communautés, pour une réponse plus efficace et effective.

2. Impliquer tous les secteurs dans la mise œuvre immédiate des interventions définies dans les plans nationaux de riposte contre l’épidémie ;



3. Harmoniser et coordonner les mesures de lutte contre l’épidémie par les différents Etats Membres ;

4. Se consulter avant de prendre des décisions et des déclarations importantes liées à Ebola ;

5. Déployer des ressources humaines nationales et internationales ayant les compétences requises pour renforcer la lutte ;

6. Mobiliser et allouer des ressources financières adéquates pour une riposte à l’épidémie ;

7. Renforcer la surveillance des mouvements transfrontaliers à travers les échanges d’informations sur le contrôle rigoureux des passagers.

8. Renforcer les capacités des Etats Membres pour la surveillance, la recherche des cas et le suivi des contacts ainsi que les échanges d’informations sur l’épidémie Ebola avec l’OMS, le CDC, MSF, l’UNICEF, l’UNFPA et les autres partenaires en temps réel.

9. Améliorer le système d’information en faveur des communautés sur les questions relatives à l’épidémie Ebola afin de renforcer la sensibilisation et promouvoir la participation communautaire dans les interventions de prise en charge, de prévention et promotion de la santé en respectant les contextes culturels

10. Améliorer la prévention et contrôle des infections dans les centres de santé pour empêcher le personnel de santé de mourir en cas de la récurrence de la maladie. 

11. Mettre en place un système de suivi et d’évaluation des stratégies régionales et faire des recherches sur la maladie.

12. Echanger les expériences et partager les ressources dans la Sous-régions



II- Aux partenaires 



Fournir l’assistance technique, financière et matérielle nécessaires pour soutenir les interventions de riposte à l’épidémie Ebola dans les Etats membres touchés, et les activités de préparation dans les Etats membres à risque ;



Les Chefs d’Etat et de Gouvernement remercient sincèrement les partenaires au développement et la Communauté Internationale pour leur soutien à la maitrise de cette maladie ;



Les Chefs d’Etat et de Gouvernement remercient la Directrice Générale de l’OMS et le Directeur Régional de l’OMS pour l’Afrique, pour leur soutien aux efforts des Gouvernements de l’Union ;



Les Chefs d’Etat et de Gouvernement félicitent et encouragent Madame l’Ambassadeur, Secrétaire Générale de l’Union Fleuve Mano, Dr KABA Hadja Saran DARABA et son équipe pour les efforts qu’elle ne cesse de déployer dans la lutte contre cette maladie;



Les Chefs d’Etat et de Gouvernement mandatent le Professeur Alpha Condé, Président de la République de Guinée, Président en Exercice de l’Union du Fleuve Mano, à porter le message de l’Union relatif à la Fièvre EBOLA au Sommet des dirigeants des Etats-Unis d’Amérique/Afrique devant se tenir les 5 et 6 Août 2014 à Washington DC.



Enfin, les Chefs d’Etat et de Gouvernement remercient Son Excellence Professeur Alpha CONDÉ, Président de la République, Chef de l’Etat, son Gouvernement et le Peuple de Guinée pour l’accueil chaleureux et fraternel réservé aux Hôtes lors de la présente Rencontre. 



Ont signé :



S. E Madame Ellen Johnson Sirleaf

Présidente de la République du Liberia



Dr. Ernest Bai KOROMA

Président de la République de Sierra Leone



Dr Raymonde GOUDOU COFFIE

Ministre de la Santé et de la lutte contre le SIDA

Représentant S.E Alassane OUATTARA

Président de la République de Côte d’Ivoire



Professeur Alpha CONDE

Président de la République de Guinee



Fait à Conakry le 1erAoût 2014







JOINT DECLARATION OF HEADS OF STATE AND GOVERNMENT OF THE MANO RIVER UNION FOR THE ERADICATION OF EBOLA IN WEST AFRICA







The Heads of State and Government of Member States of the Mano River Union (Sierra Leone, Liberia, Guinea and Côte d’Ivoire) and their development partners including the World Health Organisation’s Director General, Madam Margaret Chan, met on August 01, 2014 in Conakry, Republic of Guinea, to review the status of the Ebola epidemic and adopt common strategies to eradicate Ebola from the sub-region.

· Considering that the Ebola epidemic was confirmed in three of four Member States of the Union (Sierra Leone, Liberia and Guinea) and cognisant of the high number of affected persons including health personnel;

· Considering that the individual Member States do not have sufficient capacity to stop this epidemic without concerted intervention ;

· Considering the cross-border nature of the epidemic and the risk of its spread beyond the Member States of the Mano River Union borders if drastic measures are not taken ;

· Considering the Guinean experience in terms of management of the epidemic, in particular the monitoring the contact tracing and community participation in taking care of the cases and dealing with the resistance;

· Acknowledging the specificity of each country that may warrant country specific actions;

· Cognisant of the socio economic impact of the epidemic on the development of the three Member States sharing the same borders ;

· Acknowledging that the Ebola epidemic is a threat to health security at the national, sub regional, regional and global levels ;

· Recognising all the efforts made by the various Member States with the support of the development partners;

· Taking note of recommendations made at cross-border meetings of Ministers of Health of the Mano River Union held on 20th of June 2014 in Conakry and that of Ministers of Health of West Africa on the Ebola epidemic from the 2nd to the 3rd July 2014 in Accra;

· Considering key challenges faced by the Member States of the sub-region such as human resource, health systems, medical supplies etc;

At today’s meeting 1st of August 2014, we have decided to take the following measures:

1. We, the Heads of State and Government of the Mano River Union, commit to take actions to stop the Ebola outbreak in our Member States. We would like to express our appreciation to all our health personnel and experts in our respective countries who have been supporting us in the fight against Ebola.

2. We have agreed to take important and extraordinary actions at the inter country level to focus on cross-border regions that have more than 70 percent of the epidemic. These areas will be isolated by police and the military. The people in these areas being isolated will be provided with material support. The health care services in these zones will be strengthened for treatment, testing and contact tracing to be done effectively. Burials will be done in accordance with national health regulations.

3. We agree to provide our health personnel incentives, treatment and protection so they could come back to work. We shall ensure the security and safety of all national and international personnel supporting the fight against Ebola.

4. Member States may consider restriction of movement and prohibiting mass gatherings as appropriate.

5. Ebola is an international problem that requires an international response. Accordingly, we the Heads of State commit to do our part to bring the Ebola outbreak to an end as soon as possible. To this end, the International Community shall support Member States to build capacity for surveillance, contact tracing, case management and laboratory capacity.

6. We the Heads of State want to assure the international community that the disease is not being exported. We assure the International Community that we have instituted measures at international ports of entry. Line listed contacts and people under surveillance will be listed and the information will be provided to each Member State so these people will not be able to travel outside of their respective countries until surveillance has been lifted.

7. We also appreciate the support of international organizations and NGOs but ask that they work within the framework of our national plans. Communication shall be transparent and coordinated using the structures that have been established within each Member State. We the Member States shall be transparent in how we use your resources to achieve results and we request that all partners shall be transparent and accountable.



The extraordinary summit of Heads of State and Government of the Mano River Union also commit the following additional measures:



1. Mobilise private and public sectors (communities, local, religious and political authorities, etc) to work in synergy and increase sensitisation efforts to enable communities to understand the Ebola disease for effective and efficient eradication ;

2. Involve all sectors in the immediate implementation of interventions indicated in the national response plans for the eradication of the epidemic;

3. Harmonise and coordinate measures by Member States to fight the disease;

4. Consult with each other before major decisions and declarations related to Ebola are made;

5. Deploy national and international human resources with appropriate skills to strenghten the fight ;

6. Mobilise and allocate appropriate financial resources to stop the epidemic;

7. Strengthen the surveillance of cross border movement through information sharing on screening of passengers;

8. Build Capacity of Member States for surveillance, active case search, contact tracing as well as information sharing on the Ebola epidemic with WHO, CDC, MSF, UNDP, UNICEF, UNFPA, IFRC and other partners in a timely manner ;

9. Improve the information and communication systems in communities on issues related to the Ebola epidemic in order to strenghten sensitisation and to promote community participation taking into account the cultural contexts ;

10.Improve infection prevention and control in all health facilities to prevent health personnel from dying in case there is a recurrence ;

11.Put in place a monitoring and evaluation system of regional strategies and conduct research around the disease ;

12.Share expertise and resources within the sub region.



To the Partners :

Provide technical, financial and material assistance needed to support interventions for the eradication of the Ebola epidemic from affected Member States and the preparation of activities in Member States facing the risk ;

The Heads of State and Government mandated Professor Alpha Conde, President of the Republic of Guinea and Chairman of the Union to convey the message of the Union related to Ebola to the US – Africa Leaders Summit which will be held in Washington from 5th to 6th August 2014.

The Heads of State and Government sincerely thank the Development Partners and the International Community for their continued support in the control the disease ;

The Heads of State and Government thank the Director General of WHO and the Africa Regional Director of WHO for their support to efforts made by the Governments of the Union;

The Heads of State and Governments congratulate, commend and encourage the Secretary General of the Mano River Union, Ambassador Dr Kaba Hadja Saran DARABA and her team, for their continued efforts in the fight against the disease ;

Finally, The Heads of State and Governments thank His Excellency Professor Alpha CONDE, President of the Republic of Guinea, His Government and the People of Guinea for the warm and brotherly welcome accorded to the guests during this meeting.

Signed :





H E Madam Ellen Johnson - Shirleaf 

President of the Republic of Liberia





H E Dr Ernest Bai KOROMA

President of the Republic of Sierra Leone





Dr Raymonde GOUDOU COFFIE

Minister of Health and in charge of the Fight Against AIDS

Representative of H E Mr Alassane OUATTARA 

President of the Republic of Côte d’Ivoire





H E Professor Alpha CONDE 

President of the Republic of Guinea





Done at Conakry on the 1st of August 2014

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous