Menu
Côte d’Ivoire : trois nouveaux membres intègrent le Conseil constitutionnel

Côte d’Ivoire : trois nouveaux memb…

Côte d’Ivoire : trois...

Quatre pays africains sont sur le point de maitriser leur épidémie de VIH tandis que les Etats-Unis restent engagés envers le PEPFAR

Quatre pays africains sont sur le p…

Quatre pays africains...

Société : la PJDD condamne des actes horribles de scènes de justice populaire

Société : la PJDD condamne des acte…

Société : la PJDD con...

Ville de Conakry : les capacités des services de sécurité renforcées par un don du PDG de GUI.CO.PRES - SA

Ville de Conakry : les capacités de…

Ville de Conakry : le...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !
«L’objectif général que nous visons cette année, est celui d’arrêter la circulation du poliovirus en Guinée…», dixit Dr Madina Cissoko

«L’objectif général …

«L’objectif général que nous visons cette anné...

Coopération : Le directeur du Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies des Etats-Unis visite la Guinée

Coopération : Le dir…

Coopération : Le directeur du Centre de Contrôle e...

Coyah : un jeune méc…

Coyah : un jeune mécanicien tué par coups poig...

Echos des Régions : …

Echos des Régions : le calme et la sérénité do...

Guinée : le médiateur de la République dans la commune de Matam pour vulgariser son organe Featured

Guinée : le médiateur de la République dans la commune de Matam pour vulgariser son organe

Guinée : le médiateur de la République dans la commune de Matam pour vulgariser son organe

Conakry, 02 mai (AGP)- Le médiateur de la République, Général Facinet Touré était, vendredi, 28 avril 2017, dans commune de Matam à Conakry, pour une visite de prise de contact avec le personnel de la Mairie de cette commune, afin de leur expliquer, la place et le rôle d’un médiateur de la République dans l’administration, a suivi le correspondant communal de l’AGP.

Ainsi, le médiateur de la République a rappelé, que cet organe a été prévu par la Constitution guinéenne de 2010.

«Le médiateur de la République est un organe intercesseur, indépendant, gracieux et impartial entre l’administration et les administrés, et il est un facteur d’équité, de protection des Droits Humains et de la bonne gouvernance. Dans les sociétés modernes, le médiateur est un recours pour l’administré et un conseil pour l’administration», a-t-il expliqué.

Selon lui, son rôle pour l’administré est de régler, par la médiation, les réclamations concernant le fonctionnement des organes et services de l’Etat, des collectivités territoriales, des établissements publics et de tout autre organisme investi d’une mission de service public, dans leurs relations avec les administrés.

Pour l’administration, il est un conseil en vue de corriger les dysfonctionnements dans ses rapports avec les administrés. De façon générale, il contribue à l’amélioration de la gouvernance et de l’Etat de Droit à travers les recommandations pertinentes et propositions de changement des textes règlementaires et législatifs.

Abordant les sujets de ce qui ne relèvent pas de la compétence du médiateur, Facinet Touré a indiqué, qu’il ne peut pas s’investir dans le cadre de litiges privés (tels que les conflits de voisinage entre commerçants et entre banques ou les assurances). Le médiateur n’a pas de pouvoir de sanction ou d’empiéter sur les Tribunaux (impossible d’intervenir dans la procédure engagée devant un tribunal ou de remettre en cause le bien-fondé d’une décision de Justice rendue par une juridiction.

«L’intervention du médiateur dans les litiges n’est possible que lorsque les conditions suivantes sont réunies : la saisine du médiateur de la République se fait gratuitement, le litige doit concerner l’administration ou tout organisme investi d’une mission de service public en République de Guinée. Le litige ne doit pas être en cours de traitement au tribunal, au moment que vous saisissez le médiateur de la République, et le plaignant doit avoir un préalable accompli des démarches auprès du service mis en cause et avoir reçu une réponse négative (réponse écrite ou absence de réponse)», a expliqué Général Touré.

Il a ensuite souligné, que les raisons de confiance au médiateur et de le saisir sont les suivants : «Dans l’exercice de ses fonctions, il ne reçoit d’instruction d’aucune autorité politique, administrative ou législative. Le médiateur de la République ne peut être poursuivi, arrêté, détenu ou jugé à l’occasion des opinions qu’il accomplit dans l’exercice de ses fonctions».

Dans son mot de circonstance, la présidente de la Délégation Spéciale (DS) de l commune de Matam remercié le médiateur de la République et ses cadres, pour cette visite.

«Je vous rassure, au nom de toutes les autorités communales, que le contenu de cette communication fera l’objet d’une large diffusion à toutes les occasions de regroupement des citoyens de notre commune. Vous pouvez compter sur la franche collaboration de notre commune dans le cadre des résolutions de conflits, en vue d’une meilleure cohabitation de tous les citoyens, s’est exprimée l’autorité communale de Matam.

AGP/02/05/017          AT/ST

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous