Menu
Sport-foot : Paul Put démissionne à la tête des Hrambee Stars du Kenya et se positionne pour la Guinée

Sport-foot : Paul Put démissionne à…

Sport-foot : Paul Put...

Grève des enseignants en Guinée : Pas de cours dans les 05 préfectures de la RA de Labé

Grève des enseignants en Guinée : P…

Grève des enseignants...

Grève des enseignants en Guinée : Pas de cours dans les 05 préfectures de la RA de Labé

Grève des enseignants en Guinée : P…

Grève des enseignants...

Boké : L’employabilité des étudiants au cœur du projet ‘’Pas du Stage’’ du Cabinet Axiome Génie-Conseil

Boké : L’employabilité des étudiant…

Boké : L’employabilit...

Guinée : Des cadres et acteurs du secteur de l’Elevage en conclave sur l’évaluation du REMAGUI

Guinée : Des cadres et acteurs du s…

Guinée : Des cadres e...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !

Gueckédou : 3.030 ca…

Gueckédou : 3.030 candidats dont 999 filles en é...

Présentation de vœux du nouvel An à la Direction générale de l’AGP : la formation en perspective

Présentation de vœux…

  Présentation de vœux du nouvel An à la Directio...

Matam : Poursuite de…

 Matam : Poursuite des travaux de formation de 30 ...

Guinée : Prestation de serment du médiateur de la République

Guinée : Prestation …

Guinée : Prestation de serment du médiateur d...

Le changement de leadership à la tête de l’UFM ou MRU, enjeux et perspectives, au centre d’une conférence à Conakry Featured

Le changement de leadership à la tête de l’UFM ou MRU, enjeux et perspectives, au centre d’une conférence à Conakry

Le changement de leadership à la tête de l’UFM ou MRU, enjeux et perspectives, au centre d’une conférence à Conakry

Conakry, 20 juin (AGP)- Le Ministère du Plan et la Coopération Internationale (MPCI) a organisé une conférence, lundi, 19 juin 2017, à la Maison de la presse sur le changement de leadership à la tête de l’Union du Fleuve Mano (UFM) ou Mano River Union (MRU), enjeux et perspectives, rapporte le correspondant de l’AGP dans la commune de Matam.

A l’occasion, la secrétaire générale sortante de l’UFM, Hadja Saran Daraba Kaba a souligné, que la presse guinéenne n’était pas à Freetown lors de sa passation de service, hors le jour où elle a pris service en 2011, la presse guinéenne était présente. Pour elle donc, ce qui s’est dit lors de sa passation n’a pas été relayé. «C’est pour combler ce déficit et dire aux guinéens ce qui a été fait, ce qui reste à faire et les enjeux aussi pour la République de Guinée par rapport à l’intégration africaine, que cette conférence de presse a été organisée».

«Aujourd’hui, l’UFM est une organisation qui est connue dans le monde entier, elle est devenu beaucoup plus opérationnelle, elle est sur tous les marchés pratiquement, elle a signé des conventions avec la Communauté Economique des Etat de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union Africaine (UA), mais aussi plusieurs agences du Système des Nations Unies (SNU). Elle est présente sur l’ensemble des territoires, notamment dans les zones frontalières à travers des unités conjointes de sécurité et de restauration de la paix», a affirmé la secrétaire générale sortante.

Elle a rassuré ensuite, qu’il y a des routes qui vont être construites, notamment Coyah-Pamelap, Kankan-Mandiana frontière Côte d’Ivoire et Lola-Dananè, qui sont les produits des projets de la Mano.

«De nos jours, nous avons une production rizicole dans le cadre du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO), qui est un programme de la CEDEAO, mais dont la sous composante de la Mano était focalisée sur le riz, le manioc, le maïs. Aujourd’hui, l’Union n’est pas très loin de l’autosuffisance en matière de riz grâce à ce programme, dont la Banque Mondiale (BM) vient de faire une prolongation», a-t-elle fait savoir.

Hadja Saran Daraba a noté, qu’aujourd’hui, la Mano est avec ses voisins dans les meilleurs termes. Ils ont une collaboration qui est beaucoup plus facile malgré la différence linguistique. Malgré les systèmes juridique qui sont différents aujourd’hui, les gens acceptent de se rencontrer plus souvent, ils ont eu plus d’une quarantaine de réunions en cinq ans, notamment les réunions techniques, ministériels et des sommets des chefs d’Etats qui leur a permis d’être rapprochés de leurs voisins qui sont membres de la MRU.

«Aujourd’hui ont peut circuler beaucoup plus rapidement qu’il y a cinq ans, on a créé des centres d’excellence, j’espère que les dix prochaines années nous allons avoir une couverture des jeunes cadres formés dans les quatre pays qui sont parfaitement bilingues et qui sont techniquement valables pour prendre la relève de l’expertise étrangère dans nos industries et dans nos sociétés agricoles et agro-industrielles», a estimé la secrétaire générale sortante de l’UFM, Hadja Saran Daraba Kaba.

AGP/20/06/017         AT/ST

 

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous