Menu
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !

Tougué/ Le District …

Tougué/ Le District de Tangaly victime d’inondatio...

Santé : l’ONG, ASMEN fait don d’équipements sanitaires au Centre de Santé de Sonfonia-centre

Santé : l’ONG, ASMEN…

Santé : l’ONG, ASMEN fait don d’équipements sani...

Davos: ‘’Si rien n'est fait, un milliard de personnes pourraient basculer dans la  pauvreté’’

Davos: ‘’Si rien n'e…

Davos: ‘’Si rien n'est fait, un milliard de person...

Gueckédou : renforcement de capacités de 30 volontaires des Comités préfectoraux de la Croix Rouge

Gueckédou : renforce…

Gueckédou : renforcement de capacités de 30 vo...

Guinée : découverte d’une tombe profanée au quartier Fadi dans la Commune Urbaine de Labé Featured

Guinée : découverte d’une tombe profanée au quartier Fadi dans la Commune Urbaine de Labé

Labé, 03 mars (AGP)- Une tombe profanée a été découverte, mercredi, 02 mars 2016, au quartier Fadi, dans la Commune Urbaine (CU) de Labé, en Moyenne Guinée, rapporte l’AGP dans la région.

 

Selon le président du Conseil du quartier, El hadj Abdourahmane Diallo, c’est aux environs de midi que l’alerte a été donnée par des citoyens de la localité.

«J’étais en ville lorsque mon adjoint m’a informé de cette découverte de la tombe profanée dans le secteur I de notre quartier. J’ai alerté immédiatement le président de la Délégation Spéciale (DS) de la CU, qui m’a instruit d’aller sur le terrain pour m’enquérir de la réalité. Sur les lieux, j’ai trouvé effectivement un corps déterré. Sa tombe était même ouverte», explique le chef du quartier.

Il s’agit d’une femme morte depuis un bon moment. Mais, l’identité de la défunte n’a pas été reconnue, compte tenu de son état de décomposition.

«Le corps déterré était dépourvu de toute chère, seulement des os qui apparaissent. Ce qui nous fait dire que l’intéressée est morte depuis longtemps. Mais, des cheveux tressés étaient visibles sur la tête de la défunte, raison pour laquelle nous avons conclu, qu’il s’agit d’une femme», ajoute-t-il.

Il a été trouvé à côté de la tombe profanée, une paire de chaussures. Mais, rien ne prouve que cette paire de chaussures appartienne à celui ou celle qui a profané la tombe. Les enquêtes sont ouvertes pour identifier l’auteur ou les auteurs, ainsi que les motifs de cette profanation de tombe au cœur du Foutah Djallon.

En attendant d’y voir clair, les services de Santé et de Police, compétents en la matière, ont ordonné aux citoyens du quartier de remettre le corps dans le trou et de recouvrir la tombe conformément à la règle islamique recommandée dans la zone.

AGP/03/03/016               ISD/FDF/ST

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous