Menu
Guinée : aucune activité pédagogique n’a été enregistrée à cette rentrée universitaire 2017-2018 à Kankan

Guinée : aucune activité pédagogiqu…

Guinée : aucune activ...

Gaoual : les activités des structures de protection de l'enfance officiellement lancées dans la préfecture

Gaoual : les activités des structur…

Gaoual : les activité...

Le cadre de concertation des jeunes de Gueckédou compte organiser du 17 au 19 novembre prochain un Forum économique et social

Le cadre de concertation des jeunes…

Le cadre de concertat...

Guinée : mission mixte SEG/ SCETCHCG à Gaoual pour le projet d’adduction d’eau dans la CU

Guinée : mission mixte SEG/ SCETCHC…

Guinée : mission mixt...

Labé : le recteur de l’Université Hafia démenti par les enseignants-assistants et attachés de Recherches

Labé : le recteur de l’Université H…

Labé : le recteur de ...

Mandiana : des motos et accessoires pour le Comité de veille de la préfecture

Mandiana : des motos et accessoires…

Mandiana : des motos ...

Boké : des femmes enceintes séropositives sous ARV recherchées par 98 agents de l’APV-VIH et 49 médiateurs des PTME

Boké : des femmes enceintes séropos…

Boké : des femmes enc...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !
Sport-foot : le Horoya AC gagne le classico face à l’ASK (2-1)

Sport-foot : le Horo…

Sport-foot : le Horoya AC gagne le classico face...

Siguiri-Electrification/ Signature d’un contrat en faveur de 09 villages de Bouré entre la SAG et l’Etat guinéen

Siguiri-Electrificat…

Siguiri-Electrification/ Signature d’un contra...

Reprise des cours lundi à l’Institut de Perfectionnement  Professionnel en Santé (IPPS)

Reprise des cours lu…

Reprise des cours lundi à l’Institut de Perfe...

Guinée-Décret : deux hauts cadres nommés au MAE/GE par

Guinée-Décret : deux…

  Guinée-Décret : deux hauts cadres nommés au MAE...

Guinée : célébration en différé de la Journée internationale de la jeune Fille Featured

Guinée : célébration en différé de la Journée internationale de la jeune Fille

Guinée : célébration en différé de la Journée internationale de la jeune Fille

 

Conakry, 14 oct (AGP)- La République de Guinée a officiellement célébré en différé la Journée Internationale de la Jeune Fille, mercredi, 12 octobre 2016, à la Bluezone de Kaloum à Conakry, a suivi l’AGP.

 

A cette occasion, le Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (MASPFE) a saisi l’opportunité pour lancer la campagne nationale de promotion de l’abandon du mariage d’enfants en Guinée, autour du thème : ‘’Je suis un enfant, pas une épouse ! Laissez-moi continuer mes études’’.

 

Pour le représentant du Fonds des Nations-Unies pour la Population en Guinée (UNFPA Guinée) à la cérémonie, Mlle Telly Baïlo Diallo a fait savoir, qu’un mouvement mondial de données, reconnait que ce qui compte pour les filles, doit compter pour tout le monde.

 

«Ces données sont essentielles aux progrès durables. Car, elles permettent de rendre visible et accessible la vie de chaque fille et dans tous les domaines. Avec l’accès à ce type de données et d’informations, les décideurs, les communautés, les Organisations de la Société Civile (OSC), les jeunes leaders, les militants et les filles elles-mêmes, peuvent façonner des politiques et les initiatives qui influent positivement sur la vie des millions de filles dans le monde», a indiqué Mlle Telly Baïlo Diallo.

 

De son côté, la représentante de Plan International de Guinée, Mlle Sono Bah a exhorté : «Nous devons donc tous agir afin de rendre visible l’invisible et de faire en sorte que chaque femme et chaque fille comptent et puissent être recensées. Dans tous les pays, ceux qui produisent des données devraient les publier et les rendre faciles à reculer. Ceux qui disposent des données devraient exploiter de manière à faire ressortir la situation des femmes et des filles. Et ceux qui n’en disposent pas, devraient les réclamer et insister pour que leur gouvernement respecte les engagements qu’il a pris».

 

Selon la ministre de l’ASPFE, Sanaba Kaba, son département compte poser des actions autour de la jeune fille. Enlever les plateaux sur leur tête, puis leur envoyer à l’école. Lutter contre l’excision, les mariages précoces et les grossesses non désirées.

 

Présidant la cérémonie, le ministre de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat (HTA), Thierno Ousmane Diallo a remercié tous les acteurs sociaux qui œuvrent à la promotion du Droit des êtres humains, de la femme et des filles.

 

«La célébration de la Journée Internationale de la jeune fille, sous l’égide de la communauté internationale, obéit à une nécessité qui consiste à reconnaitre, par les gouvernants et les décideurs politiques, l’invisibilité des millions de jeunes filles qui fait qu’elles sont exclues de l’école, mariées d’une manière précoce, victimes de violences, de grossesses non désirées, causant ainsi des dégâts et de fistule obstétricale», a-t-il déclaré.

 

Le ministre de l’HTA a estimé, que garantir le droit des filles est devenu un problème crucial, de justice sociale de l’époque.

 

«C’est pourquoi, en septembre 2015, les chefs d’Etat et de gouvernement ont adopté l’agenda 2030 pour le développement durable, prenant ainsi les engagements historiques en faveur des filles. Dans cette optique, la Guinée s’inscrit dans la dynamique d’un monde qui attache de la valeur aux filles et leur prépare à la relève dans le domaine politique, économique et social», a martelé Thierno Ousmane Diallo.

 

AGP/14/10/016           KZ/KS/ST

 

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous