Menu
Justice - Labé : Une procédure pénale contre le préfet annulée par le Tribunal Correctionnel pour vice de forme

Justice - Labé : Une procédure péna…

Justice - Labé : Une proc...

Education/CCML : Remise de lots de livres aux administrateurs scolaires de Conakry et de l’intérieur du pays

Education/CCML : Remise de lots de …

Education/CCML : Remise d...

CHAN 2018 : Tous les entraineurs des équipes nationales de football de Guinée débarqués

CHAN 2018 : Tous les entraineurs de…

CHAN 2018 : Tous les entr...

«Garantir la sécurité et l’égalité des femmes journalistes dans les médias…», objet d’un atelier de restitution à Conakry

«Garantir la sécurité et l’égalité …

«Garantir la sécurité et ...

Boké : Un accusé présumé de détournement des compensations communautaires à N’dagara, déféré à la Prison Civile

Boké : Un accusé présumé de détourn…

Boké : Un accusé présumé ...

Elections communales à Conakry : Matam est à 41% de distribution des cartes d’électeurs

Elections communales à Conakry : Ma…

Elections communales à Co...

Guinée : Le ministre d’Etat, ministre de l’Hôtellerie, du Tourisme et de l’Artisanat en tournée dans la préfecture de Koubia

Guinée : Le ministre d’Etat, minist…

Guinée : Le ministre d’Et...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !
‘’L’arrêt des infections doit rester la principale priorité dans les pays touchés par Ebola’’, selon Helen Clark

‘’L’arrêt des infect…

‘’L’arrêt des infections doit rester la princ...

Guinée/ Le PAM fait don de six (06) tonnes de datte aux handicapées de Boké

Guinée/ Le PAM fait …

Guinée/ Le PAM fait don de six (06) tonnes de datt...

BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPELENT: APPEL A CANDIDATURE

BANQUE ISLAMIQUE DE …

BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPELENT   PROGRAMME DE...

Beyla : tenue dans l…

Beyla : tenue dans la préfecture d’une formati...

Grève des banquiers : une situation embarrassante pour les populations Featured

Grève des banquiers : une situation embarrassante pour les populations

Grève des banquiers : une situation embarrassante pour les populations

Conakry, 31 mai (AGP)- Comme on le dit souvent le malheur ne vient jamais seul. C’est un peu à cela que la grève des banquiers a ressemblé pour les fidèles musulmans, qui ont entamé le mois saint de Ramadan en pleine crise. Une situation qui est venue se rajouter à un autre problème, la galère des citoyens.

Cela a plus de deux jours, quand les uns et les autres allaient sous presse, que les banques primaires du pays restaient fermées. Ce qui n’est pas du goût des citoyens qui ne s’en sont pas cachés outre mesure.

Rencontrés, mardi, 30 mai 2017, certains n’ont pas caché leurs sentiments. Pour Karifa Bérété, les banquiers auraient dû attendre la fin de Ramadan pour entamer leur grève. M. Bérété s’offusque surtout du fait qu’au deuxième jour du mois de pénitence, les négociations entamées, pourtant sous la houlette du gouvernement, n’aboutissaient pas.

«On pouvait comprendre que ça soient deux jours de grève. Mais à l’allure où allaient les choses, si les banques n’avaient pas ouvert leurs portes, c’est nous les citoyens qui en subiront sérieusement les conséquences. Puisque le Ramadan vient de commencer, il faudra qu’on puisse faire face aux besoins du ménage», a-t-il déploré.

Ibrahima Mathias Sylla, enseignant de son état renchérit : «Cette situation commençait vraiment à nous étrangler. Mais, il faut que les patrons des banques acceptent aussi de fléchir un peu pour l’amélioration des conditions d’existences de leurs travailleurs. Sinon, ça ne peut pas marcher».

A rappeler, que c’est le 23 mai dernier que la FESABAG a déclenché une grève générale illimitée au sein des banques, assurances et institutions de micro-finances du pays, à la suite de l’expiration de son préavis de grève.

Selon nos constats sur le terrain, le mot d’ordre a été respecté et suivi à la lettre.

Au grand dam du reste de la population, laquelle est tributaire de la fonction publique, dont les agents attendaient toujours le virement de leurs salaires, qui n’était encore effectif jusqu’au 26 du mois. Date habituelle de cette opération, dont la survenue ricochait avec un contexte économique difficile pour les guinéens moyens.

A préciser, que ces derniers, et avec eux l’ensemble de leurs affidés, étaient obligés d’attendre la fin de cette grève, pour faire face aux dépenses supplémentaires qu’engendre le Ramadan pour la quasi-totalité des populations, en majorité musulmanes.

AGP/31/05/017        CM/ST

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous