Menu
Sport-foot : Paul Put démissionne à la tête des Hrambee Stars du Kenya et se positionne pour la Guinée

Sport-foot : Paul Put démissionne à…

Sport-foot : Paul Put...

Grève des enseignants en Guinée : Pas de cours dans les 05 préfectures de la RA de Labé

Grève des enseignants en Guinée : P…

Grève des enseignants...

Grève des enseignants en Guinée : Pas de cours dans les 05 préfectures de la RA de Labé

Grève des enseignants en Guinée : P…

Grève des enseignants...

Boké : L’employabilité des étudiants au cœur du projet ‘’Pas du Stage’’ du Cabinet Axiome Génie-Conseil

Boké : L’employabilité des étudiant…

Boké : L’employabilit...

Guinée : Des cadres et acteurs du secteur de l’Elevage en conclave sur l’évaluation du REMAGUI

Guinée : Des cadres et acteurs du s…

Guinée : Des cadres e...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !
Dinguiraye : Séjour d’une mission de la Coopération Allemande (GIZ) dans la préfecture

Dinguiraye : Séjour …

Dinguiraye : Séjour d’une mission de la Coopé...

Education-Dabola: le préfet, le directeur préfectoral de l’Education et les forces de sécurité en visite dans les écoles de la CU

Education-Dabola: le…

Education-Dabola: le préfet, le directeur pré...

Environnement-Dabola : Début des canicules dans la préfecture

Environnement-Dabola…

Environnement-Dabola : Début des canicules da...

Accident de Kindia :…

Accident de Kindia : communiqué du Gouvernemen...

Santé/ Le Centre d’hypno léproserie de Dubréka change de nom et devient Centre National de Léproserie de Dubréka Featured

Santé/ Le Centre d’hypno léproserie de Dubréka change de nom et devient Centre National de Léproserie de Dubréka

Conakry, 11 sept (AGP)- Le Centre d’Hypno Léproserie de Dubréka (CHLD) a changé de nom pour devenir Centre National de Léproserie de Dubréka (CNLD), après sa formalisation en 2000, a annoncé à l’AGP, jeudi, 11 septembre, la coordinatrice du Programme Nationale de Lutte contre la Lèpre (CN/PNL), Dr Fatou Sakho.


Cette ancienne appellation, provenant de la colonisation française, est attribuée au président de l’Association française, Raul Follereau à travers la colonie de l’Afrique occidentale. Il a fallu attendre l’arrivée d’André Récipon, 2ème président de l’Association, qui a coïncidé avec la décolonisation des Etats de l’Afrique de l’Ouest, pour voir la réalisation du changement intervenu dans les nouvelles appellations, a justifié la CN/PNL.

La problématique du changement revenait alors au pays pour adopter un nom national ou pas.

Dans les temps très reculés, apprend-t-on de la même source, la formalisation n’est intervenue en Guinée, qu’en l’an 2000, après une concertation entre les anciens directeurs du programmes guinéens de lutte contre la lèpre, notamment le Dr Sakoba Keita, actuellement directeur de la Prévention et de la Lutte contre la Maladie et Dr Abdourahame Chérif, chargé de l’hygiène au Programme National de Lutte contre l’Insalubrité (PNLI). Des cadres qui ont servi longtemps dans le programme, ainsi que les directeurs des Hôpitaux et les ministres d’alors.

Le nombre de malades avoisinaient 80 à 120 dans le Centre de Dubréka et venaient de toutes les préfectures du pays, notamment Macenta où Médecins Sans Frontière (MSF) Suisse a construit un Centre d’apprentissage pour l’insertion des anciens malades complètements blanchis de la lèpre, a rappelé Dr Fatou Sakho.

A ce jour, le PNL et les partenaires techniques et financiers dans le domaine de la lèpre, sont en train de ce battre pour la réinsertion des malades mutilés en créant des petits commerces à travers des points de ventes dans la ville de Conakry, a indiqué la coordinatrice nationale.

Selon un rapport de l’OMS, le CNLD prend en charge, actuellement, pas plus de 0,11 % du taux de malades non guéris. Ce qui permet ainsi de déclarer, dans les prochains mois, la Guinée indemne de la Lèpre, a-t-elle fait savoir.

‘’Des points sombres sont encore dans les préfectures de Dubréka, Forécariah et Macenta’’, a-t-elle ajouté. 
AGP/11/09/014 CHY/AKD/ST

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous